Où sont les asiatiques ? – dans la bibliothèque de Bout’Chou

Comme vous le savez, j’ai des origines chinoises pour moitié et j’ai toujours souffert du manque de représentation « réaliste » – et du manque de représentation tout court des asiatiques. Cantonnés à des rôles de combattants en combinaison jaune ou de serveurs avec un accent à couper au couteau, ces asiatiques ne me représentaient pas. Et pourtant j’ai toujours été fière de cette particularité qui faisait de moi quelqu’un d’assez rare finalement…

Pour Bout’Chou, je souhaite vraiment qu’il ne souffre pas de ce manque de représentation et surtout qu’il se sente appartenir à la société dans laquelle nous vivons. Il est originaire des 4 coins du globe ET il est Français, Européen, Enfant du Monde. ET il a les yeux bridés. Voir des asiatiques dans ses livres est donc primordial. Pour la télévision, le cinéma, la politique, je commence déjà à réfléchir ! 🧐

Là-bas à l’Est

De ce que j’ai pu voir, les livres jeunesse présentant des asiatiques se passent principalement en Asie… On est donc très loin de « j’appartiens (aussi, voire prioritairement) à la France, à l’Occident au sens large ». Ces livres restent bien évidemment essentiels car ils permettent d’appréhender plus facilement des histoires, des cultures, des états d’esprit… a fortiori quand on ne baigne pas dedans avec une maman banane comme moi ! C’est découvrir et s’ouvrir au monde si vaste et si riche, un monde qui nous ressemble mais pas tant que ça…

Tout bébé, ces livres ont beaucoup marqué Bout’Chou. Il semblait vraiment s’y reconnaitre. Il réclamait trèèèèès souvent « les bébés partout » et « Aya ». Encore aujourd’hui, ils font partie des livres de bébé qu’il veut lire.

Il y a également eu des contes et berceuses coréennes, thaïlandaises, inuits…

Et puis en grandissant, on a introduit de plus longues histoires. Des histoires qui, comme beaucoup de contes asiatiques, permettent de parler d’empathie, de courage, d’amitié, d’amour et de reconnaissance, mais aussi de colère ou encore de pardon. Bout’Chou les adore, Petite Soeur Li qui lutte contre sa peur du dragon, Issun Boshi qui lui ressemble tout petit aux cheveux longs, Miyuki qui découvre le bonheur avec son grand-père.

Je tiens à préciser que je parle principalement des asiatiques de l’est et que cela occulte malheureusement les asiatiques du sud (Inde, Pakistan et tant d’autres pays) qui sont encore moins représentés…

Ici à l’Ouest ?

Mais ce qui m’intéresse encore plus, ce sont des livres représentant des enfants asiatiques dans un environnement occidental dans lequel Bout’Chou peut se reconnaître – sans que pour autant le fait d’être asiatique soit le sujet. Et là, c’est plus complexe à trouver.

Il y a l’univers de Ilya Green dont j’ai déjà parlé. THE découverte fut celle d’auteurs et autrices québécois.e.s qui ont pris le sujet à bras le corps, comme beaucoup d’autres sujets. Il n’est jamais question d’être asiatique mais juste d’être et de vivre dans notre société. Egalement, les deux livres que je cite dans mon article sur le handicap et dont je reparlerai dans un article dédié à la famille, montrent aussi des familles asiatiques ou métissées. Le roman graphique de Kei Lam, qui n’est pas vraiment destiné à un lectorat jeunesse, a aussi beaucoup plu à Bout’Chou.

Une opinion sur le sujet ? d’autres livres à me conseiller ?

2 réflexions sur “Où sont les asiatiques ? – dans la bibliothèque de Bout’Chou

  1. Merci pour ces ressources ! De tête, je ne pense que à Aya que tu as déjà cité (et qu’on adore à la maison !), ainsi que les magnifiques albums de He Zhihong (Que fais-tu bébé et À quoi rêves tu bébé) mais ce sont plus des imagiers (hum, c’est un peu réducteur quand même) que des albums avec une histoire !

    J'aime

    1. J’ai découvert Que fais tu bébé et A quoi rêves tu bébé un peu tard mais en effet c’est dans la même lignée que 2 petites mains et 2 petits pieds.
      Je ne l’ai pas cité parce que je ne l’ai pas encore lu mais j’avais identifié « Aya qui aurait grandi » (c’est même Bout’Chou qui me l’avait montré en disant Ayaaaaa) dans « Une maison dans les buissons » de Akiko Miyakoshi

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s