Tu peux m’appeler Chachou

Cela fait quelques années que je souhaitais me lancer dans un blog, mais avais-je tant de choses à dire ? et surtout quoi de plus – et de mieux – que ce qui est déjà dit ?

Et puis j’ai eu un fils… J’ai cherché comment l’éduquer, j’ai eu beaucoup de conseils, à base de bleu, de football, d’énergie à revendre, de voitures et de camions. Je n’y avais alors pas encore réfléchi mais ce n’est pas ce que je voulais pour mon fils. En tout cas, je voulais plus pour lui que cette boite dans laquelle on met les garçons puis les hommes et qui s’appelle le patriarcat. J’explique mes déclics dans mon premier article et le nom du blog par la même occasion.

Désormais mon fils à 2 ans et demi. Il reste une de mes principales sources d’inspiration malgré le peu d’articles effectivement publiés sur le blog. Grâce à lui, j’ai cheminé plus ces 3 dernières années que dans les 27 précédentes. Oui, j’ai 30 ans et mes réflexions, mes envies, mes convictions continuent d’évoluer, de se confirmer, de se transformer, et parfois de s’infirmer.

Je suis une femme, une métisse a minima franco-chinoise ou sino-française (?), également l’épouse de celui qu’on appellera Monsieur Chou et donc la mère de celui qu’on appellera Bout’Chou. Il y a de quoi écrire là-dessus je pense !

Dans cette v2 du site, et pour palier à mon assiduité minimaliste, j’ai décidé de faire contribuer ma passion ravivée pour la littérature jeunesse en vous présentant la bibliothèque de Bout’Chou. C’est, selon moi, un merveilleux endroit où découvrir le monde, sa beauté, sa diversité et aussi sa complexité. Je suis toujours à la recherche de livres qui lui montrent la richesse de tout ce qui existe et qui lui donneront envie d’aller les voir par lui-même.

J’espère que toi, lecteur·rice, tu t’y retrouveras – ou pas – et que nous pourrons échanger ici ou ailleurs…

Photo by Kevin Butz on Unsplash