Dans la bibliothèque de Bout’Chou – Novembre 2021

Petit mois car beaucoup de choses par ailleurs, mais tout de même deux thèmes ce mois-ci dans la bibliothèque de Bout’Chou :

  • Émotions : Comme j’ai pris du retard, je n’ai pas mettre de livre sur la peur, MAIS ravie d’avoir pu proposer des livres sur les émotions avec des personnages racisés et qui sont plus profonds que les « présentations » d’émotions. Avec 1, 2, 3 colère, on va à la rencontre d’un art martial malgache de résistance. Avec Jenny Mei is sad, la tristesse ne trouve pas forcément de solution mais la sororité / l’adelphité est au cœur du système de soutien. Et avec J’ai le cœur rempli de bonheur, on reconnait ses petites choses qui sont de véritables ancrages.
  • Lien à la Terre : La connexion à notre bonne vieille Terre n’a pas attendu que l’environnement et l’écologie deviennent mainstream « grâce » aux Blancs… Avec La Terre me parle, Le caillou de guérison de Trudy et La Tisaneuse, on a de beaux exemples.

Novembre, c’est également le native american heritage month, et la moitié des livres est concernée !

Je vous laisse avec les publications d’octobre à lire et relire…

Pour accéder aux fiches des livres, cliquez sur les titres ci-dessous

La Terre Me Parle: Un Livre Sur Les Saisons

Voici une ode à l’écoute de la nature, à la transmission intergénérationnelle, aux savoirs ancestraux des peuples natifs, à la connexion à soi et au monde.

1, 2, 3 Rouge Colère

Mamidouce s’inspire des mouvements Moraingy, cet art martial malgache comparable à la capoeira, pour accompagner Liam à accueillir et apprivoiser ses émotions.

Le caillou de guérison de Trudy

A travers une jolie histoire de transmission intergénérationnelle, on entrevoit, grâce à Trudy et les explications de sa grand-mère, le pouvoir des pierres.

Jenny Mei Is Sad

D’une apparente simplicité, cet album saisit très justement la complexité de la tristesse quand on est enfant et de l’importance d’avoir une personne qui est là quand ça va, quand ça ne va pas, et tout ce qu’il peut y avoir entre les deux.

La tisaneuse

Alors qu’elle avait prévu une grasse matinée, une jeune fille est réveillée à l’aurore par sa Mémé qui l’emmène au jardin car « la lumière, les saisons et l’humeur du ciel changent », il y a donc un nouveau jardin à découvrir chaque jour.

J’ai le coeur rempli de bonheur

Une poésie pour repenser, apprécier, savourer les petites choses qui nous remplissent le cœur de bonheur et qui sont malheureusement trop vite effacées par le quotidien ou les horreurs de ce monde…


Articles similaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s