bébé garçon sucette rose

Et si vous laissiez mon fils porter du rose ?

Je sors tout juste de mon rendez-vous avec la directrice de la crèche dans laquelle j’ai inscrit mon fils et finalement, je ne suis plus trop sûre de vouloir avoir une place… Dès la première minute, elle m’a énervée : « Bonjour Madame, bla bla bla… Comment s’appelle-t-elle ? ». Mon fils était encore dans son porte-bébé et donc ne ressortaient que sa jolie chevelure et son sarouel rose… Je n’ose imaginer le choc qu’elle a eu quand elle a vu sa sucette rose !

 

« Mais… C’est un garçon ! »

Oui mon fils est un garçon et depuis sa naissance il porte toutes les couleurs possibles que j’arrive à trouver aux rayons bébés. Y compris du rose ! Et devinez quoi ? Son pénis n’en est pas tombé ! Pas encore peut-être ?

Lorsque j’étais enceinte, avant de connaitre (et d’annoncer) le sexe, on m’a dit : « c’est important de savoir le sexe, tu ne peux pas tout acheter en blanc et jaune ! ». Puis après avoir annoncé le sexe : « un garçon, trop bien, il va pouvoir jouer au foot avec son papa ! ». Le pire dans cette anecdote c’est quand j’ai dû annoncer au papa qu’il allait devoir se mettre au foot… Mais passons…

Depuis que mon fils est né, on enchaîne : « Qui est-ce qui t’a habillé comme ça ? Tu ne sais pas que tu es un garçon ? ». « Oh tu joues à la poupée, c’est un garçon quand même ! ». « Qu’est-ce que c’est que cette tétine, tu n’as pas vu qu’elle était rose ? ». « Oh il a trop une tête de fille ». « Oh il a trop une tête de garçon ».

bébé garçon sucette rose
Bout’Chou qui dort avec sa sucette fleur rose 🌸

Bref, avant même qu’il ne soit né, mon fils était catalogué, limité dans ses choix. Il devait porter non seulement une série limitée de couleurs, mais en plus dans un catalogue limité de vêtements…

 

Arrêtons de parler de vêtements mixtes

Cette boutique « propose du linge et même des doudous unisexes, qui peuvent convenir aux petits garçons comme aux petites filles ». C’est ce que j’ai pu lire sur un article qui tend à critiquer l’utilisation binaire bleu/garçon et rose/fille.

Mais qualifier un vêtement de mixte ou une couleur d’unisexe, c’est continuer à sous-entendre que certains vêtements et certaines couleurs ne le sont pas.

Prenons l’exemple d’un t-shirt basique sans motif proposé en blanc, bleu, vert et jaune au rayon bébé garçon. Ce même t-shirt sera proposé au rayon bébé fille en blanc, bleu, vert, jaune et rose. Et ça c’est dans le meilleur des cas. Parce que les filles ne sont pas non plus gâtées. Même si elles disposent d’un choix de couleurs relativement plus large, elles sont très souvent associées à des fleurs, des cœurs, des froufrous et des petits nœuds.

Faites comme Alice, cette petite fille de 5 ans qui a écrit à Gap pour que la marque crée une ligne enfant et non plus une ligne fille versus une ligne garçon.

bébé garçon pantalon sucette rose
Bout’Chou en pantalon rose et sucette hippocampe dans les bras de Monsieur Chou

« Je comprends ton histoire de couleurs, mais tu ne vas quand même pas lui mettre des robes ? ».

Et pourquoi pas ? Pop, jeune suédois.e, a grandi au moins 6 ans sans être défini par son sexe. Il choisit à sa guise pantalon ou robe le matin pour s’habiller. « Aussi longtemps que le genre de Pop restera neutre, il ne sera pas influencé par la façon dont les gens traitent les garçons ou les filles », expliquent ses parents.

Je n’ai pas encore passé le pas. Le papa, malgré toute l’ouverture dont il fait preuve face à mon « militantisme », a posé cette limite. Ce n’est que si notre fils choisit de lui-même de porter une jupe, une robe, ou plus tard des talons, qu’il ne s’y opposera pas.

Mais si je ne lui montre pas que c’est possible, osera-t-il se rêver en fée ou en danseur étoile, comme une fille en pompière ou en astronaute ?

Nos bébés d’aujourd’hui sont les adultes de demain

Les bébés naissent vierges des différences entre filles et garçons. Alors qu’innocents, encore libres de devenir ce qu’ils veulent, on leur impose leurs toutes premières limites liées à la présence d’un pénis ou d’un vagin. Si les caractères se définiront peu à peu en grandissant, c’est fortement l’éducation qui leur permettra de façonner leurs réflexions et leurs actions.

« Les hommes, au même titre que les femmes, ont le droit d’être sensibles. Les hommes, tout comme les femmes, devraient se sentir libres d’être forts… », disait Emma Watson.

Et bien cela passe aussi par autoriser les garçons à porter du rose, reflétant aujourd’hui à la sensibilité féminine, et les filles à porter du bleu, signe de force masculine. Précisons que c’est bien la « mode d’aujourd’hui » car auparavant le rose, dérivé du rouge virile, était la couleur des garçons et le bleu, couleur du ciel et de la Vierge, était la couleur des filles.

fille garçon adulte choix métier égalité

Montrons l’exemple à nos enfants. Lutter pour l’égalité entre femmes et hommes aujourd’hui, que ce soit en matière salariale, d’appropriation de l’espace public, ou encore de harcèlement sexuel, tout en continuant à inculquer des différences entre filles et garçons dès (voire avant) leur naissance, est vain. D’un côté, nous cherchons à déconstruire les mentalités pour plus d’égalité, et de l’autre, nous continuons à transmettre une éducation genrée.

 

Bref, j’ai un rayon de vêtements de bébés filles à examiner car je cherche un pantalon rose sans froufrous pour mon fils. J’ai hâte que la période des jouets genrés arrivent : il va falloir que je lui trouve une cuisinière bleue (très foncé le bleu) pour qu’il puisse imiter virilement son papa en train de faire à manger !

10 réflexions sur “Et si vous laissiez mon fils porter du rose ?

  1. C’est très bien dit ! J’ai été faire le tri dans les cartons de ma belle soeur pour trouver des habits unisexes et elle était trop choquée que j’ose prendre des body avec un contour rose. Elle m’a dit le plus sérieusement du monde : « tu ne vas quand même pas lui mettre ça si c’est un garçon ?  » et moi de répondre :  » et pourquoi pas, tu penses que ça ne va pas rentrer ?! »
    Je crois aussi que je n’oserais peut être pas aller jusqu’aux robes mais ce n’est pas l’envie qui me manquerait !

    J'aime

  2. Je me retrouve vraiment dans ton témoignage. Mon fils a deux ans et demi, et ses couleurs préféré sont le jaune et le rose. On pioche donc allégrement dans le rayon fille (aussi pour les sarouels et pantalons larges, parce que ouille les jeans rigides sur les petits shtroumfs qui bougent ).
    Récemment, il m’a demander une robe, et même si je m’étais toujours dit que je le ferais, j’ai un peu tiqué : peur pour lui du regard des autres, ce qui est stupide puisque lui s’en fiche. J’ai botté en touche, parce que je n’avais de toute façon pas prévue de lui acheter de vêtement ce jour là.

    Je crois que le contexte de sa crèche, attaché à laissé grandir les enfants sans stéréotype de genre, est pour beaucoup dans sa liberté. Il répond sans complexe « ben non, je suis un garçon, moi » à tout les gens qui le prenne pour une fille parce qu’il a les cheveux aux oreilles, à sa demande (=la coiffure de 50% des petits garçon parisiens, au passage) et pas de voiture sur son tee-shirt… J’apprehende un peu le passage à la maternelle pour cela!

    J'aime

    1. Désolée je viens de retrouver ton commentaire en indésirable, je ne sais pas pourquoi…
      Merci de ton témoignage en tout cas ! Je laisse également pousser les cheveux de mon fils, qui n’a pour l’instant pas d’avis mais 1, c’est galère de couper les cheveux d’un bébé et 2, ça lui va très bien ! Je suis ravie de savoir qu’il existe des crèches modernes qui luttent contre les stéréotypes. De ce fait, ton fils a l’air de s’assumer comme il est et c’est formidable déjà à cet âge ! Il part sur de bonnes bases et il n’y a pas de raisons que ça ne se poursuive pas à la maternelle. Je crois qu’on transpose trop nos appréhensions d’adultes sur nos enfants. Malheureusement parce qu’on connait la réalité de la vie.
      J’espère en tout cas que s’il la veut toujours, tu oseras lui acheter une robe, et que j’oserai également si un jour mon fils m’en demande une ! N’hésite pas à me tenir au courant !

      J'aime

  3. Ce qui me choque moi, c’est le coté très sexualisé chez les vêtements pour petite fille. Et puis tous ces frousfrous, paillettes etc, c’est trop ! Je ne mettrai pas des robes à mes garçons, ni des paillettes ou des barrettes mais ils portent du rose, et ont toujours leur zizi entre les jambes

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, ça me rassure, tes fils sont plus âgés que le mien, il va garder son zizi ! Haha
      Et je suis d’accord avec toi, les t-shirts sont déjà coupés de telle sorte à dessiner la taille des filles, les shorts sont plus courts que ceux des garçons…

      Aimé par 1 personne

  4. De l’art d’utiliser un gamin comme d’un cobaye… Par ce geste – dont tout le monde se branle, bien des hommes portant du rose, ce qui a dû vous échapper -, vous ne faites strictement rien d’autre que vous vautrer dans les femellomisandrie et pouffiasseries les plus crasses sous le vernis d’un (pseudo) « féminisme » dont vous êtes indubitablement la vitrine des incommensurables dégâts qu’il engendre…

    J'aime

    1. Merci d’avoir pris le temps de lire et de commenter alors que « tout le monde s’en branle »! Heureusement que des hommes portent du rose, mais qu’en est-il des garçons ? Mon fils n’est nullement un cobaye, il porte juste des vêtements de toutes les couleurs. Sans aucune pouffiasserie ni misandrie, j’expose simplement les réactions des personnes qui ont pu le croiser et mon sentiment à ce propos. Quant à mon féminisme, je vous remercie de ne pas y accoler de pseudo ou de guillemets alors que vous ne semblez clairement pas le comprendre. Bonne soirée et gros bisous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s