Le camping-car de mon papy

  • Auteurice : Harry Woodgate
  • Illustrateurice : Harry Woodgate
  • Edition : Kimane
  • Date de publication : 2021

Quand ils étaient jeunes, Papy et Grand’pa ont parcouru le monde dans leur camping-car. Mais Grand’pa n’est plus là. Le camping-car prend la poussière au garage et Papy n’a plus envie de partir à l’aventure… Sa petite fille arrivera-t-elle à le faire changer d’avis ? Une belle histoire sur la famille, la perte et l’amour à travers les générations.

En vacances dans la maison du bord de mer de son grand-père, une petite fille adore jouer dans le jardin mais ce qu’elle préfère, c’est écouter les souvenirs du vieil homme, en l’aidant à tourner les pages des albums photos.

Papy et Grand’pa se sont rencontrés jeunes. Ils partaient en vacances au bord de la mer pour faire du surf, manger des frites sur la plage et participer à des concours de châteaux de sable. Puis les vacances sont devenues un mode de vie et ils ont décidé de parcourir le monde à bord de leur camping car rose.

Mais depuis Grand’pa n’est plus et le camping car est au garage. Voyant le sourire nostalgique de son grand-père, sa petite fille a une idée : et si iels retapaient le van pour une nouvelle excursion à la plage ?

Je précise enfin que le résumé et les traductions indiquent que le personnage principal est une petite fille, mais au moins en français, la traduction ne genre jamais l’enfant. Ce n’est pas une preuve de non binarité mais cela laisse une ouverture quand on a peu de représentations.

Il y a plusieurs versions de la couverture avec des variations du drapeau queer. En anglais, vous pourrez trouver une version de la couverture avec le drapeau LGBTQIA+ dit « inclusif » avec des bandes pour les personnes racisées et les personnes trans. L’édition originale britannique par Andersen Press Ltd arborait le drapeau arc-en-ciel traditionnel, repris par l’édition française, avant de proposer le drapeau progressiste (réédition janvier 2022 – à gauche ci-dessous). L’édition américaine par Little Bee Books avait dès avril 2021 publié la couverture avec le drapeau des fiertés dit de Philadelphie incluant une bande noire et une marron pour les personnes racisées (à droite ci-dessous). Pour la signification des couleurs, je vous renvoie vers le post instagram un peu plus bas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :