wonder woman president féministe modèle fille garçon empowerment

Enfin une superhéroïne au cinéma !

Alors que l’on compte encore 17 films de superhéros Marvel et DC Comics prévus d’ici à 2020, Wonder Woman, superhéroïne depuis 75 ans, sort pour la première fois au cinéma cette semaine. Je ne l’ai pas encore vu, mais les bonnes critiques et le nombre d’entrées sont signes de bons présages.

12 ans sans superhéroïne sur grand écran

Quel est le dernier film de superhéroïne dont vous vous souvenez ? Peut-être n’en avez-vous-même pas en tête…

Depuis le début des années 2000, seules Catwoman (2004) et Elektra (2005) ont vu leur histoire adaptée au cinéma. Et quelle histoire ? Aucun des deux films ne respecte véritablement celle des comics et leur échec s’en est fait ressentir.

superheroine cinéma féministe wonder woman catwoman elektra
Source : Cosmoboissy

Deux films, deux échecs. Il n’en faut pas plus au monde du cinéma pour écarter les superhéroïnes de la vague à succès des films de superhéros. Elles ne sont pas rentables selon Ike Perlmutter, CEO de Marvel. Pourtant, sur le nombre de superhéroïnes, avec un traitement correct, elles n’auraient pas de mal à faire mieux qu’un bon nombre de leurs homologues masculins.

green-lantern-fail

Wonder Woman, un modèle pour les jeunes filles

wonder woman president féministe modèle fille garçon empowermentCréée par le Dr Marston en 1941, Wonder Woman avait pour objectif de « promouvoir auprès des jeunes un modèle de féminité forte, libre et courageuse pour combattre l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes ». Ce nouvel archétype féminin plein de force et de pouvoir est même élue Présidente des Etats-Unis en 1943.

Si la superhéroïne a pu se perdre sur la route du féminisme, elle n’est que la victime des dessinateurs et scénaristes masculin qui, après la mort de son créateur, lui ont préféré des rôles de baby-sitter, de mannequin ou d’actrice.

Alors oui, Wonder Woman est blanche et « bien foutue », mais le film semble aujourd’hui proposer des mensurations plus naturelles et une tenue plus armure que simple body moulant. Et qui sait, peut-être qu’après le succès du film, un reboot mettra en scène une Wonder Woman noire ou asiatique ?

Un modèle aussi pour les jeunes garçons

Dans ce monde majoritairement masculin qu’offrent les comics et leurs adaptations au cinéma, une Wonder Woman forte et combative, qui « mérite » son propre film et qui n’est plus simplement le faire-valoir de Batman et de Superman, est un signe fort auprès des garçons.

C’est peut-être par là qu’ils commenceront à admirer et s’inspirer des femmes puissantes, qui se battent pour leurs convictions.

En tout cas, voir ces deux garçons poser avec l’affiche de leur héroïne en arborant sa couronne et ses bracelets, ça fait du bien !

Wonder Woman reste selon moi l’image d’une guerrière qui n’a rien à envier aux hommes, ni aux superhéros d’ailleurs, et qui n’a pas besoin d’eux. Elle n’est pas parfaite, comme aucune d’entre nous. Elle ne représente pas à elle seule la pluralité du féminisme. Mais qu’est-ce que c’est appréciable de voir une femme en tête d’affiche d’un film de superhéro.ïne !

Hâte de le voir… Et vous, vous l’avez vu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s