Avez-vous diversifié votre bibliothèque ?

L’année dernière, à cette même période, j’ai notamment posté deux articles importants :

  • Diversifiez votre bibliothèque jeunesse : Avec une sélection d’environ 70 ouvrages, présentés ou pas encore dans la bibliothèque de Bout’Chou, j’expliquais l’importance des représentations justes, et que non, le personnage jaune sol au fond de la page qui n’a pas de nom, pas d’histoire et/ou qui accumule les stéréotypes et préjugés oppressifs, ça ne compte pas !
  • Les 4 D de ta bibliothèque : Bien que je n’avais à la base pas l’intention de mettre en avant des livres « à ne pas acheter », je n’ai finalement pas pu m’y tenir vues les horreurs qui sont encore publiées ! Aussi, outre diversifier, déconstruire et décoloniser, j’avais alors décidé de dénoncer ces livres non seulement en story, en post, mais aussi de laisser des traces sur le blog, du moins quand j’en avais la force…

Alors un an après, je vous demande, où en est votre bibliothèque ?

Une évolution des représentations ?

Le Cooperative Children’s Book Center, School of Education, Université de Wisconsin-Madison a de nouveau compilé ses données sur les livres jeunesse par et à propos de personnages principaux racisés. Pour 2020, du fait de la pandémie, le centre a reçu un peu moins de livres que les années précédentes tout en restant largement suffisant pour faire des statistiques et voir l’évolution sur plusieurs années. Les statistiques ont d’ailleurs été revues sur les années précédentes, à la création de la catégorie « Arabes » et à l’extraction de la catégorie « Insulaires du Pacifique ».

Alors qu’il a connu une baisse relativement significative entre 2015 et 2018, le taux de personnages principaux blancs / animaux / objets n’évolue plus trop depuis. Je ne reviens pas sur le fait qu’en littérature jeunesse, les animaux ont beau être mignons, ils sont un outil d’invisibilisation des personnages racisés. Pour rappel en 2015, les personnages principaux blancs représentaient 73% des publications et les animaux 12%, soit 85% des livres jeunesse. En 2018, certes le taux de personnages blancs baisse, mais celui des animaux double, soit un ensemble de toujours plus de 70% des publications jeunesse.

Si on fait un focus sur les personnages racisés, les évolutions sont par voie de conséquence aussi minimes. A cela s’ajoutent deux points d’alerte. Ces statistiques ne tiennent pas comptent ni 1- des stéréotypes et préjugés oppressifs qui pourraient être associés à ces personnages, ni 2- de qui écrit ou illustre ces histoires et personnages…

Pour illustrer pourquoi ces éléments sont importants, je poste ici une critique disponible dans mes stories insta concernant Et pendant ce temps-là au Japon, une nouveauté jeunesse de février 2021 qui véhicule les propos d’un auteur asiodescendant et les images d’un illustrateur blanc sérieusement problématiques : racisme, adoption transraciale, kidnapping, sauveur blanc, homophobie… ET dont la stratégie marketing de la maison d’édition s’appuie sur une rhétorique écoeurante : soit vous vous taisez face à des propos racistes, homophobes, coloniaux, sexistes, aveux criminels… soit c’est bien la preuve que vous n’avez pas d’humour et qu’on ne peut plus rien dire lorsqu’on n’est pas politiquement correct.

Avez-vous compté ?

A la suite de mes articles, quelques personnes ont joué le jeu de compter les livres de leur bibliothèque jeunesse et c’est un premier pas hyper important. Cette année, en m’y prenant un peu en avance, j’ai même pu styliser un peu ma présentation, plus belle que les tableaux de l’année dernière !

Je travaille aussi sur ma base de données pour réussir à chiffrer d’autres paramètres notamment le genre, l’orientation sexuelle, le handicap, l’âge, la morphologie, et tous ces paramètres aussi pour les auteurices et illustrateurices. Cela me permettrait d’objectiver / confirmer le fait que, dans la bibliothèque de Bout’Chou, les livres catégorie « animaux » sont principalement des livres pour très jeunes enfants et que dans les livres catégorie « blancs », une bonne partie concerne des personnages LGBTQ, mettant entre autres en exergue le manque de livres avec personnages racisés pour bébé et/ou LGBTQ…

Bref, je suis très contente de l’évolution de cette bibliothèque ! Et vous, c’est comment ?

Alors je vous repose la question, où en est votre bibliothèque ?

PS : Votre bibliothèque, ce n’est pas forcément que les livres que vous avez à la maison et que vous avez pu acheter. Votre bibliothèque c’est aussi tout ce que vous pouvez emprunter à la bibliothèque ou dans un book club où vous mettez en commun un certain nombre de livres. Ce qui compte au final, c’est que nos enfants puissent être et se voir représenté·es de manière juste.


articles similaires

2 commentaires sur “Avez-vous diversifié votre bibliothèque ?

  1. Très instructif. Si je devais faire l’exercice avec la biblio de mes enfants, je pense que les personnages noirs seraient surrepresentés. J’ai en revanche très peu de livres (jeunesse et adultes) dont le personnage principal n’est pas un blanc ou un noir.
    Sur les personnages asiatiques, je n’ai que Siam au fil de l’eau. Un véritable coup de coeur d’ailleurs.
    Pour les animaux, je ne suis pas d’accord (on en a déjà parlé sur Instagram). Un animal ne peut pas être apparenté à un blanc. C’est une catégorie à part. Soit on exclue l’intégralité de l’espèce humaine des animaux soit on l’inclu intégralement. D’autant plus si on défend des principes d’inclusion.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s