Je ne veux plus d’enfant

🥳 Surprise 🥳 Pour accompagner ce premier article de 2021 – des plus joyeux – je vais désormais proposer mes articles lus pour une meilleure accessibilité. Texte en dessous ⬇️ N’hésitez pas à me faire des retours. Bonne écoute et bonne lecture !

Cela fait bientôt 4 ans que je suis maman et si je m’étais toujours dit que j’aurai deux enfants, je pense après mise en pratique que je n’en aurai pas d’autres.

Un parcours de combattant•es

« Il y a celles qui tombent enceintes en un clin d’œil et d’autres pour qui ce n’est pas si simple » m’avait dit une gynéco. Moi je fais clairement partie de la seconde catégorie. Je ne suis pas tombée enceinte, je me suis piquée plus de 15 jours par mois pendant des mois pour une insémination sur table.

Crédit : Dainis Graveris

Si je n’ai pas eu de réelles complications lors de ma grossesse, j’ai très mal vécu la fatigue, la dépossession de mon corps de femme, ou encore les avis sur mon accomplissement en tant que mère…

On a mis forcément un peu de temps à retrouver un équilibre une fois notre famille agrandie. Et je crois aussi que ce qu’on a aujourd’hui est trop précieux pour le risquer. Je suis sûre d’avoir beaucoup d’amour à donner à un autre enfant, je suis sûre que Bout’Chou sera un super grand adelphe. Mais je sais aussi que le temps lui ne se multiplie pas, et que moi non plus.

Un enfant non genré ?

L’arrivée de mon fils a été un véritable électrochoc et m’a ouvert les yeux sur la construction du genre. Néanmoins, j’ai opéré durant ces 4 ans une déconstruction bien plus radicale. Relire mes mots de 2017 est vraiment difficile, même si j’ai fait le choix de les laisser pour trace de ces déconstructions progressives.

Et parmi celles-ci, une pose vraiment de grosses difficultés pour accueillir un autre bébé : mon profond problème face à la fixette de ce que chaque être humain a entre ses jambes comme définition de ce qu’iel deviendra.

Si je devais avoir un second enfant, je ne pourrais pas annoncer son sexe. Il ne s’agit pas de demander à l’échographiste de ne pas nous révéler le sexe, ou de le cacher jusqu’à la naissance à la famille et aux ami•es. Il s’agirait de ne jamais le révéler et de voir grandir un petit être humain, qui choisira ses propres identités.

Dans son livre « Beyond the gender binary », Alok Vaid-Menon dit :

We deserve more options. This false choice of boy or girl, man or woman, male or female is not natural – it is political. The real crisis is not that gender non-conforming people exist, it’s that we have been taught to believe in only two genders in the first place.

Traduction : « Nous méritons plus d’options. Ce choix biaisé de garçon ou fille, homme ou femme, masculin ou féminin n’est pas naturel – il est politique. La véritable crise n’est pas qu’il existe des personnes qui ne se conforment pas aux genres établis, c’est que, dès le départ, on nous a appris à croire qu’il n’y avait que deux genres. »

Mais la société n’est pas prête. Je ne suis pas prête à affronter tout cela. Monsieur Chou non plus. Et je ne veux pas davantage imposer ce poids à un•e enfant.

Dans un monde de merde

Et puis il y a ces soirs, blottie au fond de mon lit, les larmes qui brouillent tout sauf mon cerveau bien trop lucide sur le monde dans lequel j’ai déjà fait venir Bout’Chou…

Comme vous le savez peut-être déjà si vous m’avez un peu lue, en commençant ma déconstruction par le féminisme, et l’angle plus spécifique de l’éducation non genrée, je me suis ensuite beaucoup éduquée à l’antiracisme puis à la décolonisation. J’en viens même à l’écologie par la décolonisation… C’est dire de moi !

Alors, regarder mon Bout’Chou grandir, l’accompagner tous les jours pour qu’il devienne la « relève de demain », pour reprendre les mots de Grace Ly à sa fille, c’est déjà une responsabilité pour laquelle je ne suis pas sûre d’avoir les épaules, tout en sachant intrasèquement que je ne lâcherai jamais.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s