Where Three Oceans Meet

  • Auteurice : Rajani LaRocca
  • Illustrateurice : Archana Sreenivasan
  • Edition : Abrams Books for Young Readers
  • Date de publication : 2021

Sejal, Mommy, and Pati travel together to the southern tip of India. Along the way, they share meals, visit markets, and catch up with old friends.
For Pati, the trip retraces spaces she knows well. For Mommy, it’s a return to the place she grew up. For Sejal, it’s a discovery of new sights and sounds. The family finds their way to Kanyakumari, where three oceans meet, and delight in making it to the end of the earth together.

Sejal, Maman et Pati (grand-mère en tamoul) voyagent ensemble jusqu’à la pointe sud de l’Inde, dans l’Etat du Tamil Nadu. En chemin, elles partagent des repas, visitent des marchés et retrouvent d’ancien·nes ami·es. Pour Pati, le voyage retrace des espaces qu’elle connaît bien. Pour maman, c’est un retour à l’endroit où elle a grandi. Pour Sejal, c’est une découverte de nouvelles images et de nouveaux sons. La famille se rend à Kanyakumari, où trois océans se rencontrent, et va ensemble jusqu’au bout de la terre.

Je suis particulièrement émue par la transmission de ces petits moments qui ne semblent rien mais qui nous marquent de génération en génération, et qui font que l’amour familial ne faiblit pas malgré la distance et le temps…

Cet album s’inspire de l’histoire de l’autrice, née à Bangladore, capitale de l’Etat de Karnataka, et dont la famille a émigré aux EUA, et notamment d’un voyage qu’elle a fait avec sa famille dans le sud de l’Inde. L’illustratrice est également originaire de Bangladore où elle vit toujours avec sa famille et a inclus de magnifiques détails qui, pour elle, sont symboles nostalgiques :

  • le tulsi katte, la stèle à laquelle Pati offre ses prières du matin,
  • l’ammikallu, le broyeur manuel en pierre que la mère de Sejal utilise dans la cuisine,
  • l’armoire en acier imposante de Pati lorsqu’elles font leurs valises, ou encore
  • le sol rouge oxydé qui s’inspire de celui de chez sa grand-mère.

A la fin de l’album, une carte du sud de l’Inde permet de retracer le voyage familial jusqu’à Kanyakumari, le bout du monde, où se rencontrent l’Océan Indien, le Golfe du Bengale et la Mer d’Arabie.

Peut-on tomber en amour avec un livre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :