Avoir 2 ans en 2019

Bout’Chou a eu 2 ans ! C’est tout de même un gros cap ! Le bébé disparaît petit à petit pour laisser place à un enfant en quête d’autonomie et d’indépendance (toute relative à 2 ans, on va pas s’emballer…). Mais il court toujours pour me sauter dans les bras le soir, alors je vais bien !

Cheveux longs et wonder woman

« 2 ans ! Et toujours sa barrette ! »

Première réaction d’un ami qu’on n’a pas vu depuis longtemps, croisé par hasard en sortant du RER

Et oui, je n’ai jamais coupé les cheveux de mon fils, ils sont juste trop beaux pour être coupés ! Pourquoi le ferais-je ? Avec le métissage, ils sont fins et bouclés (avec comme des petites anglaises à l’arrière), c’est juste magnifique au naturel ! Un jour sûrement il fera la demande d’une petite coupe, et ça me fera un petit pincement au cœur, mais bien sûr que je respecterai sa volonté. Pour l’instant, on apprend à s’aimer et à se trouver beau tel qu’on est !

Autre caractéristique du Bout’Chou, de jolis vêtements de toutes les couleurs et avec des motifs variés ! Au moins il connaît toutes les couleurs depuis un moment !

  • Bodie blanc / vert / rose / rayé gris avec fraise ou dinosaure et mentionnant little princess ou I’m happy
  • T-shirt licorne à paillettes / chat en dentelle / pingouin / pastèque / fraise / wonder woman / stormtrooper ou chemise rayée corail et blanc
  • Gilet rose, sweat à capuche bleu, pull jaune à têtes de renard
  • Pantalon vert / jaune / orange / bleu ou jogging gris / violet / noir
  • Manteau rouge ou vert, écharpe jaune, bonnet beige à pompoms…
  • Baskets / bottines / tennis rouges / bleues / marrons / grises sans oublier celles de maman…

Néanmoins je me rends compte que c’est de plus en plus difficile. Tailles, formes, coupes sont de plus en plus genrées avec l’âge qui avance. Aujourd’hui j’achète du 3 ans taille garçon et du 4 ans taille fille… Oui mon fils est grand ! Mais surtout les coupes filles sont plus cintrées, plus slims, avec des manches quand elles sont courtes en biseau ou avec une taille de t-shirt un peu plus longue pour donner un effet tunique. Il y a toujours un petit noeud ou un détail paillette. Et chez les garçons, noir, gris, bleu, c’est tout de même assez limité… Bref, je cherche, je pioche, je trouve !

Boule d’énergie et mots d’enfant

Clairement, Bout’Chou est ce qu’on peut appeler un enfant vivant ! Soit en réalité un enfant tout court… Il demande beaucoup mais si on y réfléchit bien, donne aussi beaucoup. Et il est aussi capable de jouer un peu seul dans sa chambre, parfois même sans la retourner !!!

Bien sûr il faut sortir pour se dépenser – cet enfant ne sait pas marcher, il faut toujours courir. Mais il aime aussi beaucoup se concentrer sur des activités plus calmes, plus culturelles, plus fines.

Ce que j’apprécie aussi chez mon fils et qui nous a beaucoup aidé, c’est sa volonté de communiquer et pour le coup verbalement. On met des mots sur tout (mais vraiment tout) depuis sa naissance et parler est devenu un véritable plaisir pour lui ! Il répète et retient tout, il a un vocabulaire qui m’impressionne. On le regrettera peut-être sur le trajet des vacances ?

J’en ai déjà parlé mais il sait aussi mettre de plus en plus de mots sur ses émotions, y compris pendant les « crises ». Hier alors qu’il refusait d’aller au lit, allongé par terre à réclamer en pleurant de lire une 5ème fois d’affilé le même livre, son père se moque de lui en l’imitant : « Oh c’est la fin du monde ! » Bout’Chou se retourne et dit : « Non, pas la fin du monde Papa ! Pas dodo, lire !« . C’est clair non ?

On ne va pas se mentir, tout ça c’est fatigant ! Mais c’est une bonne fatigue comme on dit, peut-être pour se rassurer

Quelques petits mots qu’il n’arrive pas encore à dire correctement et qui me font craquer : « on coromence » « c’est les macaras » « hycopanque » « podogan » « patata molée ». Vous avez les significations ?

Passions « train-la-gare », ménage et lecture

Bout’Chou adore les trains et les véhicules d’une manière générale. Par ordre de préférence, je dirai : train, camion pompier, hélicoptère, camion benne, voiture, scooter… Et bateaux mais pour le bain ! Logique ! Et surtout quoi de plus normal pour un garçon me direz-vous ? Ou pas…

Le problème n’est pas de jouer au train, aux pompiers, au garage, loin de là. Il commence à s’inventer des histoires et travaille la motricité fine et les alignements ! Par contre, je n’en achète pas (ou plus) car le véritable problème c’est que certaines personnes n’offrent quasi plus que ça. Cubes « Cars », grosse voiture avec plein de clés pour faire comme papa, camion benne, « et puis le petit livre pour dormir mais ça c’est moins intéressant, t’as raison mon chéri… » Je grossis légèrement le trait mais on n’est pas loin !

De notre côté, on va donc proposer autre chose ou demander d’autres choses sur des listes. On n’a clairement pas eu de succès sur les couches et vêtements de poupon mais on les proposera nous-mêmes ! L’idée c’est moins de penser jouets qu’apprentissage… Par le jeu, Bout’Chou doit pouvoir apprendre aussi bien la motricité et le repérage dans l’espace que la réflexion, la curiosité, le calme et même l’empathie et le partage.

Bout’Chou du haut de ses 2 ans adore faire le ménage, passer le balai plus particulièrement. On a donc raccourci le balai Swiffer ! Mais on n’a jamais offert un kit ménage, faut pas déconner non plus ! Il aime également faire la cuisine, découper ses légumes, nous préparer une petite soupe dans sa cuisine homemade. Il apprécie prendre soin de nous depuis qu’il a reçu sa mallette de médecin / vétérinaire ! Le thermomètre dans les fesses, c’est cadeau…

Et puis il construit, déconstruit, reconstruit, démolit avec ses cubes, ses kapla, ses Legos, ses bonhommes, son arc-en-ciel… et il crée avec ses crayons, sa pâte à modeler, ses gommettes…

Mais ce que Bout’Chou aime le plus, c’est lire ! On lit ensemble depuis sa naissance, y compris mes propres lectures. Il va à la bibliothèque toutes les semaines avec la nounou. C’est une véritable histoire d’amour avec les livres et une curiosité sans fin que j’adore !

Et puis les livres avec 2 lignes sur 4 pages cartonnées, c’est sympa mais clairement on est à présent sur un autre niveau. Il veut de « vraies » histoires et les connaître par cœur. On peut lire 50 fois le même livre dans la même journée… Le kiff total pour les parents !

On lit tout mais jamais n’importe quoi… Les livres ont toujours eu une place importante pour moi et doivent aussi pouvoir être le reflet de notre société et de celle que je veux lui montrer. Les représentations comptent et dans sa bibliothèque, j’essaie de travailler sur la « diversité de la vie », sans forcément aborder de manière frontale le racisme, le sexisme, les discriminations d’une manière générale. On parle de tous les types de famille, de tous les possibles que ce soit un héros ou une héroïne, d’enfants plutôt que de couleurs de peau, de confiance et d’estime de soi… Mais aussi de nos privilèges !

J’essaierai de présenter davantage de sa bibliothèque, même si j’en parle plus sur instagram que sur le blog… On se quitte sur une fierté maternelle et mon petit cœur qui fond : « lire égalité maman« 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s