A map into the world

  • Auteur·rice : Kao Kalia Yang
  • Illustrateur·rice : Seo Kim
  • Edition : Carolrhoda Books
  • Date de publication : 2019

As the seasons change, so too does a young Hmong girl’s world. She moves into a new home with her family and encounters both birth and death. As this curious girl explores life inside her house and beyond, she collects bits of the natural world. But who are her treasures for?

Nous suivons l’histoire de Paj Ntaub [Ba Ndao], une petite fille Hmong [Mohng], et de sa famille qui s’installent dans une nouvelle maison aux Etats-Unis d’Amérique. De nombreuses familles Hmong, une ethnie minoritaire du sud-est de l’Asie, ont émigré au milieu des années 70 à cause des guerres. D’ailleurs le prénom de notre personnage principal se réfère aux broderies que les Hmong réalisent pour raconter leur histoire et notamment leur immigration.

Au fil des saisons, nous découvrons la vie de la famille, l’arrivée dans la grande maison, le lien avec sa grand-mère Tai Tai [Tie Tie], la rencontre avec un couple de voisins Ruth and Bob, la naissance des petits frères, la découverte du froid, le décès de Ruth, les retrouvailles avec le jardin… Avec le printemps, Bob ressort également de chez lui et Paj Ntaub et sa maman viennent lui présenter leurs condoléances. Pendant que maman et Bob discutent, Paj Ntaub dessine à la craie sur le sol…

Elle commence par des lignes qui éclaboussent le sol comme des rayons de soleil. De nouvelles lignes mènent vers un jardin avec des feuilles de gingko, de l’herbe, puis des flocons de neiges. Sur le trottoir, apparaissent les uns après les autres, un verre de terre, des flèches, des fleurs, un canapé, une maison… Tout cela à l’image de l’année qui vient se dérouler…

Lorsque Bob demande ce que Paj Ntaub lui a dessiné, elle répond : « Une carte à travers le monde, juste au cas où tu en aurais besoin ». Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va…

L’album est basé sur l’histoire vraie de l’autrice, une Hmong américaine qui vit avec son mari, leur fille et leurs jumeaux, et qui s’est liée d’amitié avec ses voisins Ruth et Bob. La narration est faite du point de vue de Paj Ntaub et de nombreux détails de l’illustration toute en douceur appuient cette narration. La transmission culturelle Hmong et les liens intergénérationnels en font un must have !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :