Abominable

  • Auteur·rice : DreamWorks
  • Adaptateur·rice : Aurélie Desfour
  • Edition : Hachette jeunesse
  • Date de publication : 2019

Yi croyait avoir une vie bien remplie… Jusqu’au jour où elle trouve un yéti caché sur le toit de son immeuble  ! Désormais, elle a une mission  : reconduire Everest dans sa montagne d’origine. Accompagnée de ses amis Jin et Peng, elle se lance dans une aventure qui promet d’être magique.

Je triche un peu (mais c’est la pré-rentrée en vrai…) avec l’album d’un film, le premier long métrage que nous avons vu avec Bout’Chou au cinéma. Pour prolonger la magie et en reparler, j’ai pris l’album du film.

Le film en lui-même, nous avons adoré. Certes, le scénario n’est pas hyper original – trouver sa place dans le monde après un décès en accompagnant une créature qui souhaite rentrer à la maison… – mais la magie est superbe et joue parfaitement son rôle. On voit une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux, qui travaille et qui va braver les dangers pour son ami. Pas de princesse, ni de garçon sauveur, qu’est-ce que cela fait du bien !

Là où j’ai pu lire des critiques que le film était fait par et pour de Chinois, et bien moi, cela m’allait ! La dernière fois c’était quand ? Mulan, il y a 20 ans ?! Bonus non négligeable : les voix originales sont jouées par des asio-américains et ce qui est vraiment quelque chose dans l’industrie hollywoodienne ! Bon en France, ce n’était pas le cas, faut pas abuser…

Le livre adapté occulte toute une partie de l’histoire, tous les méchants en gros, pour ne laisser que la magie du Yéti. Pour les plus grands c’est dommage, pour Bout’Chou c’est parfait. Et surtout, parmi les personnages périphériques mais qui restent essentiels pour lier le tout, on retrouve les bao, qu’on aime tant manger chez sa mamie !

J’ai à cœur de montrer des œuvres avec des personnages et des environnements qui nous ressemblent et il sait déjà bien faire la différence, croyez-moi ! Quand il voit des personnages asiatiques, comme la maman de Yi, il sait très bien me dire qu’elle me ressemble, ce qu’il ne fait avec aucune autre maman.

#representationmatters

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :